X
Impulsé par le département des Vosges
CYCLE DE CONFÉRENCES : Les mythologies

CYCLE DE CONFÉRENCES : Les mythologies

CYCLE DE CONFÉRENCES : « Les mythologies »
Par Hélène Drutinus, historienne de l’art, chargée de cours à l’université de Paris X-Nanterre et à l’École du Louvre
Longtemps considérés comme des fables, les travaux de Mircea Eliade montrent que le mythe nous concerne personnellement : c’est une fiction qui nous révèle des choses sur la société qui la produit, et donc sur l’histoire et sur nous-mêmes. Celui-ci fournit des modèles de comportements, un sens au monde et une valeur à l’existence. Ainsi, le mythe n’est pas figé dans un temps ancien, mais possède une structure qui le fait exister en continu comme en témoigne sa persistance dans les collections beaux-arts du MUDAAC, de la Renaissance au 20ème siècle. Diane, Latone, Mercure, Cybèle, héroïnes antiques, gardent leur pertinence dans nos sociétés contemporaines.
 
25 septembre : Conférence « Héros et démons » (Renaissance) 
Au centre du mythe, le héros. À la fois puissant et mortel, exemplaire et faillible, il trouve son corollaire dans le saint chrétien, sensible à la douleur et aux tentations. Leur volonté ou leur foi permet de transcender leur humanité pour accéder, de manière symbolique, à l’immortalité. À partir de la Renaissance, la peinture valorise ces modèles autant dans les représentations que dans le décor et les symboles qui les accompagnent. Créatures fantastiques, démons et visions macabres soulignent une représentation canonique du corps héroïque. 

16 octobre : Conférence « Déesses et sensualité » (17ème-18ème
La mythologie n’est pas seulement une affaire d’hommes : Diane ou Vénus y occupent une place centrale, tant par leur force psychologique que par leurs actions. Toutefois, c’est surtout le prisme de la sensualité qui est requis dans le regard que l’histoire de l’art porte sur elles. C’est essentiellement leur corps qui est représenté, et leur beauté reste le nœud à partir duquel se forge leurs histoires. Du modèle classique à la sensibilité des Lumières, on se penchera sur la façon dont la mythologie nous parle des femmes et de leur place dans la société. 

20 novembre à 15h30 : Conférence « Les mythes à l’épreuve de la modernité » (20ème) 
De la Renaissance à la Première Guerre mondiale, la mythologie antique et ses canons de représentations restent des références communes. À mesure que la compréhension rationnelle du monde s’impose peu à peu, le mythe et les légendes perdent de leur puissance. Pourtant, quelle est la part de vérité dans ces fictions ? Si les mythes sont nécessaires, comment une époque désenchantée par les guerres peut les questionner ou les réinventer ? 


15h30. Gratuit. Sur réservation.

 

 

Anne et Patrick Poirier, « L’Œil de Mimas » © MUDAAC - Épinal, cliché Claude Philippot © Adagp, Paris, 2022

A voir aussi

Partager

8 rue de la Préfecture
88088 Épinal, Cedex 9

Tél. 03 29 29 88 88
Contactez-nous !

CONTACTS
Musée départemental d'art ancien et contemporain

1 Place Lagarde, 88000 Épinal
Tél. : + 33 (3) 29 82 20 33
Contactez-nous !


Musée de France